Que faire autour de Mareuil ?

De visites en promenades, nous vous informons ici des activités à faire autour de Mareuil-sur-Arnon

Mareuil-sur Arnon vous propose 3 circuits de randonnées pour découvrir son plan d'eau, ses moulins et sa rivière l'Arnon. Vous trouverez ci-contre les circuits à télécharger.

Mareuil-sur Arnon est traversée par le GR 41 (chemin de grande randonnée) qui relie les Monts Dore à la Sologne et le GRP de Champagne Berrichonne (boucle de 150 km).






L'ancienne abbaye de la Prée était un monastère cistercien du Berry situé sur la commune de Ségry (Indre). Fondée au temps de Saint Bernard, l'abbaye fut fermée et ses bâtiments vendus comme 'biens nationaux' à la Révolution. La Prée a été donnée en 1954 à l’association les petits frères des Pauvres.

abbaye-pree-1000.jpg
abbaye-de-la-pree-segry-58.jpg

Utilisée par cette association pour son action au service des personnes démunies et isolées, La Prée est également, depuis, 1991, le siège d’une résidence d'artistes créée par l’association et le centre de différentes activités sociales, artistiques et culturelles organisées en collaboration avec les petits frères des Pauvres. La résidence d'artistes est partenaire de l'Académie des Beaux-Arts depuis 2002.

L’histoire de La Prée est donc représentative de ce qui s’est passé pour de multiples domaines dont l’origine est religieuse et remonte au Moyen Âge, à la Renaissance ou à l’âge classique, qui devinrent - avec la fin de l’Ancien Régime - des propriétés privées et ont été peu à peu, au cours du xxe siècle, dévolus à des activités sociales, artistiques ou culturelles.

Consacrée à Saint-Pierre et Saint-Paul, la basilique de Châteauneuf-sur-Cher est le seul édifice religieux en France à être dédié aux enfants.
L’histoire commence en 1861: l’abbé DUCROS est nommé à la cure de Châteauneuf-sur-Cher et l’église qu’il découvre est quasiment en ruine. Il a donc l’idée, pour la reconstruire, d’ouvrir une souscription en demandant deux sous à tous les enfants de France. Les dons affluent ainsi que de nombreuses lettres. Dans l’une d’elles, une petite fille de dix ans évoque pour la première fois « notre Dame des Enfants ». L’idée est adoptée par tous et est créée en 1866 la confrérie « Notre Dame des Enfants ». En 1869, la première pierre est posée et en 1879, la basilique est ouverte au culte.En 1886, l’édifice est achevé et dix ans plus tard, le pape Léon XIII l’érigera en basilique.
Longue de quatre-vingt mètres, elle est partagée en onze travées auxquelles s’ajoute la chapelle Notre Dame des Enfants. Sa grande nef comporte deux rangées de colonnes élancées qui donnent l’impression d’une élévation considérable, alors que la hauteur réelle des clés de voûte est de 21 mètres. Les nombreux vitraux de la basilique forment un véritable instrument pédagogique.

Chateauneuf.jpg
basilique-chateauneuf-sur-cher---notre-dame-des-enfants-2.jpg

Son orgue centenaire date de 1889 et est l’oeuvre de CAVAILLE-COLL,
facteur d’orgue renommé. Sa sonorisation est adminrable et des concerts  sont organisés chaque été. Il est aujourd’hui classé monument historique.
Depuis 1983, la Basilique est inscrite sur l’inventaire supplémentaire des monuments historiques.
​​​​​​​

Le pèlerinage « Notre Dame des Enfants » est organisé le premier dimanche de Mai.

Elles est ouverte tous les jours de la semaine et une visite guidée est possible sur rendez-vous au 02.48.60.60.11

La cathédrale Saint-Étienne de Bourges (Cher) est une église gothique construite entre la fin du XIIe et la fin du XIIIe siècle. Elle s’élève à l’emplacement d’une basilique romane du XIe siècle consacrée à saint Étienne, agrandie au XIIe siècle et victime d’un incendie à la fin de ce même siècle. Ce monument de 125 mètres de longueur, de 41 mètres de largeur et de 37,15 mètres de hauteur est érigé à l’initiative de l’évêque Henry de Sully à partir de 1195. L’église basse (crypte) est bâtie entre 1195 et 1206. Comme l’indiquent les épures tracées au sol (dessin représentant les projections d'un objet à trois dimensions), elle servit de loge aux tailleurs de pierre pendant la durée du chantier. Cette crypte tient lieu de fondation au chœur supérieur, achevé en 1214. La nef est construite de 1225 à 1250, période durant laquelle sont exécutés les cinq portails puis les tours occidentales. Après l’effondrement de la tour nord (1506), celle-ci est reconstruite de 1508 à 1537.
Le monument offre un plan fluide avec un tracé à cinq vaisseaux. La nef épouse, sans la transition d’un transept, le chevet hémicirculaire à deux déambulatoires agrémentés de cinq chapelles. En élévation, l’étagement des niveaux (grandes arcades, triforium et fenêtres hautes) est identique dans la nef et le bas-côté intérieur, suscitant ainsi l’illusion d’une élévation à cinq niveaux.

cathedrale-Bourges-2.jpg
Bourges-Cathedral-by-Renaud-MAVRÉ-public-domain-from-Wikimedia-Commons.jpg